O'clock

O’clock, un enseignement en direct et à distance pour devenir développeur professionnel ?

Je parie que bon nombre d’entre vous ont sans doute, un jour, caressé l’espoir de mettre un pied dans le monde du développement web ou de la programmation informatique… ?

Pour ma part, je m’y suis essayée à une époque en étudiant des petits bouts de code pêchés ici ou là sur le net, et je m’y suis vite cassée les dents :/

o'clock

Dès qu’il s’agit d’enchevêtrer plus de 3 boucles de codes, aucun tuto en ligne ne viendra vous sauver du naufrage !

Une formation en alternance de développeur web signé O’clock !

À notre avis, rien ne vaut une immersion complète en entreprise, en s’appuyant sur un savoir théorique dispensé par des vrais professeurs en programmation… et comme le dit le proverbe, « c’est en forgeant qu’on devient forgeron… ».

C’est ce que vous propose O’clock, une école de formation d’un nouveau genre, qui dispense pour ses élèves, des formations en alternance de développeurs web.

Le principe : une salle de classe dématérialisée, mais bien réelle, avec de vrais professeurs en direct de leur salle de classe ; les élèves, pour leur part, sont connectés sur leur ordinateur à domicile pour suivre les cours dispensés en direct.

 

O'clock

 

O’clock vous propose une formation en alternance de 12 mois, combinant tour à tour, deux semaines d’apprentissage au sein d’une classe virtuelle avec les professeurs, puis deux semaines en immersion en entreprise ; histoire d’appliquer plus concrètement l’ensemble des acquis assimilés en classe virtuelle !

Le principe d’une classe d’enseignement virtuelle comporte des aspects plutôt pratiques et ludiques : pas d’embouteillages, pas de tramways, de bus ou de métros bondés ! Vous pouvez suivre votre cours en direct de chez vous, mug en main, et pourquoi pas en pyjama, mais cela ne vous dispense pas d’être à l’heure en classe ! Vos professeurs vous attendent ! ^^

Le programme bien musclé de O’clock !

 

La formation débouche sur un diplôme professionnel de « Concepteur-Développeur Informatique » de Niveau II (Bac+3/4). O’clock a conceptualisé un format d’enseignement nommé « téléprésentiel » dont nous présenterons le concept dans un article ultérieur, consacré à cette formation très particulière.

Côté programme, un enseignement complet vous sera proposé sur les langages suivant :

  • HTML,
  • CSS,
  • PHP,
  • JS
  • MySQL

Côté Framework, vous serez amené à maîtriser « PHP Symfony », tout comme « React » et ses bibliothèques « React-Dom » et « React-Native », et tout un ensemble de librairies JavaScript pour le développement de vos futurs projets web et mobile !

 

En attendant de découvrir ce vaste programme, nous donnons la parole à l’une des étudiantes de O’clock, prénommée Jinane, qui nous fait le plaisir de nous accorder une interview pour nous faire partager son expérience au sein de cette école d’un genre tout particulier.

O'Clock

 

Bonjour Jinane, peux-tu te présenter à mes lecteurs(trices) et nous évoquer ton parcours ?

Pour le prénom, c’est déjà fait (lol)… Bon je la refais quand même pour le formalisme =).

Je m’appelle Jinane, j’ai 26 ans (bientôt un dentier XD).

J’ai un parcours plutôt atypique, car scolairement et professionnellement parlant, j’ai fait des choix qui ne sont pas forcément liés. Je m’explique :

Après mon bac L, j’ai effectué une première année en histoire de l’art et archéologie à la Sorbonne, au bout d’un an, j’ai bifurqué en sociologie.

En dernière année de Master, il me fallait un stage de fin d’études pour valider le diplôme, j’ai donc eu quelques difficultés à trouver ce sésame, jusqu’à ce que je sois recrutée chez un éditeur de logiciel informatique « ShareWizMe » en tant que chargée d’études quantitatives & qualitatives. Durant mon stage, je me suis très vite entendue avec l’équipe de développeur, j’ai aussi commencé à m’intéresser au revers de l’application, je voulais comprendre le « côté obscur », c’est-à-dire que j’utilisais l’outil, mais je voulais comprendre comment les développeurs l’avaient mis en forme, j’ai donc posé des questions (des tonnes mêmes). Et devant mon intérêt grandissant, les développeurs ont accepté de me consacrer du temps pour m’expliquer certaines choses basiques et là, c’était le choc, je voyais des centaines de lignes de code (le cœur des applis), je me suis dit « WHAT, mais c’est quoi cet univers, mais c’est génial ! « . Ce fut pour moi un réveil, depuis les développeurs m’ont conseillé de coder sur une plateforme ludique appelée code school, pour un peu voir les bases et tester des langages. Dès le moment où j’ai découvert et écrit mes premières lignes de code, je n’ai plus arrêté XD.

Je voulais me rapprocher de ce monde que je ne connaissais pas réellement finalement (honte à moi lol) et qui m’a émerveillé.

Cependant, alors que je commençais mes débuts dans le code, un malheureux imprévu s’est immiscé dans mon stage, la start-up « battait un peu de l’aile » et sans trop rentrer dans le détail, les développeurs furent les premiers à partir. De ce mauvais moment a découlé certaines choses positives, il s’est avéré que la start-up était en refonte de leur site internet et le Lead dev, avant de partir, avait juste eu le temps de configurer un WordPress, mais il restait tout le contenu et la mise en page à réaliser, la dernière développeuse qui était aussi la CTO n’avait pas forcément le temps de tout faire elle m’a donc laissé la possibilité de gérer mon premier projet Web, j’ai donc pu mettre en pratique les bases des langages Web comme le HTML et le CSS, ce fut pour moi déjà un grand pas vers « la conquête d’un nouveau monde ».

Lorsque mon stage s’est terminé, je me suis promis de trouver un travail dans l’univers de l’informatique et si possible un poste où je serai en contact avec des développeurs pour que je puisse apprendre d’eux et surtout parce que l’ambiance avec des développeurs ce n’est pas la même qu’avec des comptables XD.

C’est ainsi, que quelques semaines après la fin de mon stage, j’ai fini par trouver un poste en tant que chef de projet déploiement logiciel informatique, alors oui même moi, je n’y ai pas cru d’autant que lors de l’entretien, on m’a posé des questions sur mes connaissances techniques dans certains langages, grosso-modo, ça s’est passé comme cela :

-“Tu connais PHP ?”

-“Heu de nom”

-“Tu connais bash ?”

-« Heu…Pas vraiment »

En gros, j’avais répondu non à la majorité des questions, mais j’ai démontré par A+B que je voulais apprendre, que j’étais motivée. Quand ils m’ont annoncée que j’étais prise, j’ai relu plusieurs fois le mail, je crois même que j’ai fait répéter la personne qui m’a annoncé la nouvelle. Je me suis dit « Bon Jinane, toi t’es timbrée d’avoir postulé pour ce job, mais eux, c’est des fous de t’avoir recrutée » MDR

Ce fut une très bonne nouvelle et aujourd’hui encore je suis reconnaissante à Idriss Bennani et Pierre Deleforge, les deux Co-fondateur de RezoSocial, d’avoir pris le risque et de m’avoir prise, je me suis dis je vais pouvoir apprendre d’autres langages et ce fut le cas, car je suis montée en compétences en SQL, un peu en PHP, Bash, etc.

À l’issue de mon contrat d’un an, on m’a proposé un CDI que j’ai décliné pour la simple et bonne raison que mon poste visait à devenir plus fonctionnel que technique et puis moi, je voulais me rapprocher encore plus du métier de développeur. J’ai même entrepris de suivre vers la fin de mon séjour à RezoSocial des cours du soir en programmation web au CNAM.

Cours du soir que j’ai poursuivi à mon arrivée chez WebPopulation (skeet & Malrow) en tant que Data Analyst. J’avais principalement besoin de travailler tout en suivant mes cours, mais ce poste m’a permis de renforcer mes connaissances en SQL et en statistiques. Bon, alors la, c’était un CDD de 6 mois, devant mon intérêt pour le développement web et suite à mon annonce de poursuivre en alternance chez O’clock, ils m’ont proposé de faire cette alternance chez eux, malheureusement cela ne s’est pas fait. C’est donc chez Infobam-IO une filiale du groupe GBH, que j’effectue actuellement mon alternance.

 

Qu’est-ce qui t’attires le plus dans le développement Web ?

J’aime chercher des solutions, même si je peux passer du temps sans la trouver tout de suite, le temps file si vite, je ne m’en rends même plus compte, c’est magique, peut-être la passion qui produit cet effet, non ?

Et par-dessus tout, j’aime cette pluralité de langages avec des paradigmes/concepts se rejoignant, mais une syntaxe qui diffère (à condition d’avoir le temps de s’auto-former personnellement sur la techno / langages en question).

 

Quel est ton langage de programmation préféré ? Le plus détesté ? Pourquoi ?

Je dirais que mon langage préféré, c’est le JavaScript, car je le maîtrise moins bien que le PHP. Et celui que je déteste, c’est le PHP, car je le « maîtrise » déjà mieux que le Javascript….LOL

Et sinon blague à part, je n’ai pas de langage de programmation préféré ou détesté. J’ai juste pour l’instant plus d’aisance avec le PHP, car j’ai pu davantage le pratiquer.

Je pense que tous les langages ont une particularité et méritent qu’on les expérimente pour se faire une idée.

 

Pourquoi avoir choisi O’clock plutôt qu’une école ou une formation classique ?

Au départ, je voulais une école qui allie plus de pratique des langages que de la théorie.

Je voulais une école qui me permette de revoir les bases, de monter en compétences via des exercices « home-made ».

 

L’étude des statistiques a-t-elle été un vrai plus pour t’immerger dans le monde du développement web ?

Je dirais, que c’est un bon background, qui peut faire bon ménage avec le développement web. Et que la frontière n’est pas aussi éloignée qu’on pourrait le penser, notamment si on songe au machine learning, les algorithmes sont partout =).

 

Quels conseils donnerais-tu à un élève qui débuterait chez O’clock ?

D’apprendre par lui-même un certain nombre de choses, notamment pour être mieux préparé au niveau et peut-être de laisser le temps faire les choses.

 

En tant que femme, avais-tu des craintes ou des a priori avant de te lancer dans une formation de développeur(se) web ?

Non, pas réellement, si ce n’est que j’allais sûrement devoir supporter certains commentaires de la gente masculine, que j’ai l’habitude d’entendre maintenant lol.

 

Selon toi, y a-t-il des avantages à être une femme, dans un secteur professionnel dominé par la gente masculine ?

L’avantage, c’est que nous ne sommes pas nombreuses dans ce secteur et que les entreprises qui respectent notamment la parité sont en recherche de femmes.

Non vraiment, y a peut-être une facilité pour le recrutement, je ne vois pas d’autres avantages à part que pour mon cas, j’ai un tuteur en or qui me fait confiance, ce qui me permet de gagner en autonomie. Il est à l’écoute même si on a souvent l’impression qu’il est overbooké par son rôle de référent technique, je sais que je peux compter sur lui, mais surtout, je préfère chercher avant de le déranger =).

Je ne sais pas si c’est un avantage, mais j’ai des collègues attentionnés, qui m’ont facilité mon intégration au sein de l’équipe.

 

Quelles furent tes premières impressions lorsque tu as commencé à prendre des cours en ligne en direct de ton ordinateur ?

je vais parler de mes impressions de la première semaine : J’étais à la fois excitée et enjouée de commencer, le cockpit est assez bien fait pour rendre les interactions très vivantes.

 

Typiquement, comment se déroule une séance de cours chez O’clock ?

Le professeur nous explique un peu la trame de la séance (trame qui peut éventuellement changer en cours de route). Il nous partage son écran pour que nous puissions disposer d’un support visuel. Après le discours théorique, nous avons des ateliers de groupe, nous essayons de coder ensemble et le soir nous avons des lectures et/ou des exercices en commun.

 

Comment se passe l’interactivité avec les professeurs et les autres élèves ?

Dans une optique générale, ça se passe relativement bien. Le professeur est à l’écoute si nous avons des questions. Les élèves participent lorsque le professeur pose des questions.

 

Peut-on intervenir à tout moment dans le cours ou faut-il respecter un certain « protocole » ou un ensemble de règles pour le bon déroulement des cours ?

Généralement, on écrit sa question sur le chat du cockpit et le professeur y répond dans les plus brefs délais. Il n’y a pas vraiment de protocole, si ce n’est que pour que le professeur puisse mieux voir la question, il faut commencer par écrire « @question » ce qui permet au professeur de recevoir une notification qui lui offre une meilleure visibilité. Mais dans la pratique ça m’arrive d’oublier de commencer ma question en écrivant cela, ce qui n’empêche pas le professeur de revenir sur les questions du chat en scrollant vers le haut.

On peut même intervenir oralement, mais nous privilégions l’écrit, non pas que ce soit une obligation, mais plus parce qu’on doit être un peu timide XD.

 

Malgré la dématérialisation du dispositif, l’ambiance en classe est-elle au rendez-vous ?

Disons qu’il y a de l’humour et des relations par affinités qui sont visibles après 2 mois. On peut dire qu’il y a une forme d’ambiance qui d’un point de vue sociologique serait intéressante à étudier, c’est mon côté sociologue qui refait surface… Excusez moi.

 

As-tu eu l’occasion par le biais de l’école O’clock, de créer des liens d’amitiés ?

Ça dépend comment on perçoit un lien d’amitié, si on inclut seulement une entente cordiale avec certains alors je dirai oui (et pas forcément que dans sa promo).

 

Quel rôle a joué l’école O’clock dans ton immersion en entreprise ?

Aucun, je me suis débrouillée seule, mais est-ce vraiment le rôle de O’clock de gérer cela ?

 

Sur quels projets professionnels travailles-tu actuellement ?

Actuellement, je travaille sur le développement de fonctionnalités codés en PHP en utilisant le CMS Magento. Dernièrement, j’ai effectué ma première « vraie » livraison, il s’agissait de dynamiser un template en usant du concept de widget dans Magento ce qui a donc permis de mettre en avant des produits spécifiques sur la page principale dudit site e-commerce.

 

As-tu des projets web plus personnel en tête ?

J’en ai bien deux sur lesquels je travaille lorsque j’ai du temps, dont un qui n’est pas de moi.

 

Merci beaucoup Jinane pour ton témoignage, je vous présenterais prochainement O’clock plus en détail mais pour les curieux vous pouvez voir toutes leurs formations sur leur site : https://oclock.io

 

O’clock, un enseignement en direct et à distance pour devenir développeur professionnel ?
5 (100%) 4 votes

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de