Des lunettes connectées « low-cost » avec GlassUp ?

C’est d’Italie que vient la contre attaque sur le marché des lunettes connectées ou smart lunette. Le marché dominé par les géants du web Google, Microsoft, Samsung, viennent se faire titiller par cet outsider sur un marché qui gagnerait à plus de concurrences. Le nom du concepteur, Francesco Giartosio. Celui-ci affirme même avoir eu l’idée de lunettes connectées avant les géants du web : « J’y avais pensé six mois avant que Google n’en parle et quand il l’a fait, j’ai eu un moment de frayeur. Mais je pense maintenant que l’arrivée d’un acteur de ce poids ne peut qu’être bon en termes d’intérêt médiatique et aussi pour donner à mon projet plus de crédibilité auprès d’éventuels investisseurs ».

Les lunettes proposées par la start up italienne, GlassUp permettent de suivre l’arrivée de multiples données affichées furtivement comme les e-mails, les tweets, SMS, alerte Facebook, Snapchat. Compatible Android, IOS et Windows Phone, tous les données sont envoyés de votre smartphone à votre paire via une connexion Bluetooth (2 versions 4.0 et 3.1). Ces fameuses GlassUp proposent son propre système GPS, et de multiples fonctionnalités comme un guide touristique intégré, un coach sportif ect.
Le lancement marketing du produit s’est faite par une campagne de financement collaboratif sur le site Indiegogo lancé par Francesco Giartosio. Le site a pu récolter en quelques mois, plus de 50 000 dollars ! Néanmoins, 150 000 pour lancer la production des GlassUp, pour l’heure le compteur affiche 127 000 dollars ! La page du projet collaboratif

La somme ainsi récoltée servirait au développement de l’entreprise et de convaincre d’autres investisseurs de se lancer dans l’aventure. Le projet semble ainsi sur les bons rails. Le produit, dont la fabrication serait partagée entre la chine, l’Italie et l’Allemagne, serait vendu aux alentours de 399 euros, un prix low-cost si l’on en juge le prix des Google Glass compris entre 500 et 1500 euros. Le fabricant a également profité du salon du jeu video de l’E3 à Los Angeles pour proposer son prototype aux badauds.

Ce type de lunettes aux coûts abordables trouveraient de multiples applications ; par exemple, certains musées se sont montrés intéressés par le projet tout comme certains complexes sportifs. Le concepteur du projet se montre relativement positif : “Ce n’est qu’un début, nous allons rendre publiques toutes les informations permettant de développer des applications pour les GlassUp”.

En attendant son éventuel commercialisation, les Glassup devra compter sur le renouvellement des produits Google et Microsoft qui proposent des versions plus évolués de leurs produits actuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *