hoverboard

L’Hoverboard, lorsque le futur rejoint le présent ?

La grande marcheuse que je suis n’a pas pu manquer du regard ces drôles de petits engins électriques qui envahissent progressivement les rues de ma bonne vieille ville de Lyon.

Il faut dire qu’il devient de plus en plus difficile d’échapper à ces petits véhicules d’un genre nouveau. Je veux bien évidemment parler de ces fameux Hoverboards.

Hoverboard, Gyropode, késako ?

Véritable phénomène de mode depuis ces dernières années – notamment auprès des plus jeunes -, l’Hoverboard ou appelé également « Gyropode » fait partie de ces nouveaux véhicules urbains électriques qui se caractérisent par leurs petites tailles et la remarquable vélocité qu’ils procurent à leurs conducteurs.

Conduire un Hoverboard ne nécessite pas particulièrement de dons d’équilibristes. J’ai personnellement un équilibre assez lâche même en vélo, et je trouve que les hoverboards sont plus faciles à manier et finalement moins dangereux.

Il faut dire qu’on ne fait pas tout à fait du vélo et du Hoverboard dans les mêmes lieux. Même si les Hoverboards haut de gamme disposent de roues en caoutchouc renforcé, il convient peu aux terrains accidentés du fait de l’absence d’appui avec les bras.

Je me vois mal partir en randonnée à la Montagne avec ce genre de véhicule. Toutefois, l’Hoverboard tout terrain permet de rouler sur un grand nombre de surfaces, asphaltes, goudron, terre battue, terrain sablonneux etc. Il peut être un compagnon idéal pour vos vacances et être amené dans de nombreux de lieux différents.

Gyropode

L’Hoverboard ou la recherche du style

L’Hoverboard est un véhicule électrique qui ne manque pas de style. Si l’on excepte les figures de style, la créativité s’exprime également sur la modélisation des Hoverboards, jugez par vous-même :

Hoverboard

Magnifique n’est-ce pas ?

L’Hoverboard, un véhicule électrique grand public

L’hoverboard peut convenir à tous les âges, dit-on, à partir de 6 ans et pour un poids minimum de 25 kg tout de même…

J’ai pu observer personnellement que les hoverboards étaient très prisés des plus jeunes mais ce type de petits véhicules mobiles et électriques peuvent être à mon sens très utile pour les personnes âgées. En particulier la trottinette électrique, qui est un autre genre de nouveau véhicule électrique, et que je trouve, plus adapté et offrant un meilleur appui qu’un Hoverboard, qui nécessite tout de même, d’avoir un minimum d’équilibre et d’être capable de réflexes rapides, ce qui n’est pas à la portée de tout le monde.

 

gyropode

À titre personnel, je n’ai pas encore d’arthrose ^^ mais j’ai plutôt un équilibre relativement précaire et pourtant dès les premières sensations « la prise en pieds » de l’hoverboard est rapidement intuitive, je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi facile !

Pour ceux qui seraient craintifs, n’ayez aucune crainte, même si vous ne pouvez pas vous appuyer l’aide de vos bras, il suffit de vous servir essentiellement des muscles de vos jambes et de vos cuisses, qui sont sollicités pendant le déplacement, à la fois pour faire mouvoir votre véhicule et pour vous maintenir en équilibre. Vous en profiterez pour travailler votre gainage ^^

Il existe d’autres variantes de Hoverboard qu’on appelle HoverKart, munie de KitKart soit un siège accompagné de manches de stabilisation. Ce kit de stabilisation permet une conduite au sol qui n’engage plus votre équilibre.

Les Hoverboards ont également de ne pas dégager de CO² mais si ce n’est pas tout à fait vrai pour leur fabrication mais c’est là un autre débat. Lors d’un récent voyage à Séville, j’ai pu remarqué que les Sévillans qui utilisent beaucoup les transports en commun, s’équipent massivement de ce genre de véhicules électriques.

Le phénomène semble toucher les « villes mondialisés » et n’est pas prêt de s’arrêter de sitôt !

L’Hoverboard, lorsque le futur rejoint le présent ?
5 (100%) 1 vote